La Rochelle Danse - Une cure de jouvence


Avoir le sentiment de trouver sa place, l’expérience ne se cherche pas, c’est elle qui vous détecte et qui vous convoite….


Je parle de cette histoire qui s’écrit un peu plus qu’en pointillés, de celle à laquelle on s’attache viscéralement dès les premiers alexandrins posés.


Je me suis engouffré dans cette douceur comparable à celle d’un écrin, j’y ai rencontré ma fontaine de jouvence, et des trésors regorgeant de secrets « sentimentalement sentis ».


Si la chance s’invite, le bonheur lui se forge, s’échafaude, se combine aussi.


Et cette poésie dans laquelle je joue m’engage dans une introspection: « LA vie n’est elle pas une symphonie d’émotions, avec pour but ultime de trouver son orchestre et son opéra ? »


Comme disait Voltaire dans Candide « Il faut savoir cultiver son jardin… » ou comme dirait Achile « trouver son opéra »


J’ai trouvé le mien.